Original en plâtre de la sculpture monumentale « Jeune fille aux bras levés » de Hermann Haller sur la Landiwiese à Zurich. 1939. Atelier Hermann Haller.
Photo: Donat Stuppan, Musée national suisse.
« Casque Clias ». Transformé à partir d’un casque de pompier (vers 1880) et utilisé pour renforcer la nuque.
Musée suisse du sport, Bâle.
Photo: Donat Stuppan, Musée national suisse.
Le «Waldsanatorium » de Davos. Carte postale illustrée, datée de 1948 d’après le timbre.
Original: collection particulière.
Chaise longue provenant du sanatorium Schatzalp. Années 1920 et 1930.
Medizinhistorisches Museum der Universität Zürich, Depositum Sammlung „Blauer Heinrich“, Benjamin D. Miller.
Photo: Donat Stuppan, Musée national suisse.
Ausstellung

Les banques et les montagnes, les villes sûres et les trains ponctuels font partie intégrante de l’image de la Suisse. Tout comme l’air salubre, l’eau propre, les stations thermales, les établissements de cure d’altitude et les aliments naturels tels que le lait des Alpes ou le birchermüesli. L’exposition, introduite par une présentation de photographies stéréoscopiques historiques, analyse la réputation de la Suisse de paradis de la santé et aborde des sujets aussi divers que le poème d’Albrecht von Haller dédié aux Alpes, le mouvement de réforme de la vie introduit par la colonie du Monte Verità, la clinique Bircher-Benner sur le Zurichberg, les cliniques d’altitude à Leysin et Davos, l’ovomaltine et la sculpture monumentale « L’adoratrice du soleil » sur le Landiwiese à Zurich. Des objets étonnants éclairent d’un jour nouveau le monde de la santé en Suisse hors des salles d’opération.